Chargement du blog ...
Je suis ce que je suis... - Il y a 45 articles et 57668 feuilles de salade !
 


Description du blog :
Je m'appelle Lucie, ai 17 ans et suis actuellement en terminale ES. C’est comme beaucoup en CP que j'ai apprit à lire, période où j'ai également contracté de façon accidentelle le virus de la lecture, maladie qui s’est bien vite révélée tout à fait incurable. Depuis, je n’ai eu de cesse de dévorer des phrases par paquet, accompagnée successivement mais pas seulement par Oui oui, Fantomette, Daniel Pennac ou bien Emile Zola (et aussi un peu Alexandre Jardin, mais chut.). A présent, je désire et tente vaillamment de me constituer une véritable culture littéraire (ça fait toujours classe en soirée) et potasse mes classiques . Sinon, mise à part la lecture, je suis clarinettiste, j'aime la compote de poire et jouer à la Wii.
Recherche

Catégories
Menu
Des gens biens
Précédent | 1 2 3 4 5 6 7 8 9  | Suivant
sur le blog !
Jpop ta mère.
Mercredi 01 Octobre 2008 à 12:43 » vu 509623 fois, [745 feuilles de salade]
Catégorie : Trucs moins vieux.


Pour bien commencer un blog, autant mettre toutes les chances de son côté. Il faut attirer l'attention, exciter l'imagination et donc en gros faire rire/pleurer/s'indigner son lecteur. Donc moi même afin de (re)commencer mon blogounet, j'enfile la mini robe et je mise sur l'autodérision.

J'ai donc une tare - que j'espère non-congénitale (sinon je plains mes futurs gosses) - socialement assez handicapante, j'écoute de la pop japonaise. Pas que cela soit mon genre de musique favori, encore heureux, mais il n'empêche que quelques chansons avec des titres obscurs tels que "Minaa Pisu Maximum" ou "Kero 9 destiny" se baladent tout de même sur mon mp3. Si vous ne fréquentez pas de près ou de loin le milieu des mangasses - grand bien vous en fasse ! - cela vous laisse sans doute relativement froid. C'est que mes bons amis, vous ne connaissez pas toutes les qualités de cette fantastique soupe musicale nippone : des paroles profondes telles "Je t'aime je t'aime je t'aime, embraaaaasse moi, je t'aime je t'aime je t'aime je t'aime, fais moi un bisouuu" (véridique), une mélodie péchue (qui flirte avec les ultrasons), une ambiance tellement sucrée que t'en deviens obèse rien qu'à l'écoute et surtout, surtout, des chanteuses qui parlent tellement tellement bien l'anglais qu'on croirait que c'est Shakespeare qui cause dans le micro(avec une chevelure sur la langue, certes.). Bref, pour les plus courageux d'entre vous, je vous offre dans ma grande bonté un extrait de ma discothèque personelle, morceau sur lequel je me déchaîne comme un poney sauvage dans sa prairie verdoyante.

Pour se faire violer les oreilles par l'arc-en-ciel nippon, c'est par ici (et en plus tu as le droit à un clip ultrakawaii en cadeau qui risque de fort de te jeter dans un abyme de perplexité .  )

Pour conclure chers lecteurs, pour ceux qui se le demanderait encore, j'affirme haut et fort que oui, bon sang d'bois, j'assume ce penchant carrément honteux. Mais les enfants, ne faites pas la même chose à la maison, car n'oubliez pas que je suis une professionelle.
Ménage de printemps d'automne
Dimanche 14 Septembre 2008 à 19:21 » vu 503098 fois, [4826 feuilles de salade]
Catégorie : Trucs moins vieux.



Voici venu le joli mois d'Automne, le temps des feuilles qui tombent des arbres, de la rentrée des classes ... et du génocide de la moitié des articles de ce blog . En vérité, ce dernier ne me correspondait depuis déjà quelques temps plus vraiment. J'ai hésité à le supprimer, et ai finalement décidé de garder le bébé mais de le vider de sa plus grosse substance. J'ai conservé, en gros, les articles datant de deux ans maximum, sauf exceptions. J'ai été amusé, mais aussi pas mal effarée par ce que j'ai pu écrire depuis mes tous débuts ici. Comme je ne souhaitais pas vraiment qu'on associe encore mon nom à ces ... choses, j'ai simplement conclu que la seule solution était l'éradication totale et nécessaire de tout ce petit monde.

Donc, d'ici peu, je serais de retour avec de nouveaux articles plus en phase je crois avec ce que je suis à présent : mesdames et messieurs, le blog a fini sa crise d'ado et j'en suis ma foi bien satisfaite !
God save the Kouign
Mardi 29 Juillet 2008 à 09:37 » vu 503002 fois, [764 feuilles de salade]
Catégorie : Trucs moins vieux.




Ayé, nous voilà presque déjà à la moitié des vacances, pauvres de nous. Personnellement, je crois avoir judicieusement employé mon temps en passant une bonne partie du mois de Juillet en Bretagne. Cela fait environ 3 ans que je fais ce pèlerinage annuel au pays du Kouign Amann (pour les incultes de la vie une sorte de montagne de beurre aussi délicieuse que bourrative), aussi je commence à intégrer les uses et coutumes du pays (par ailleurs, amis sociologues, y aurait toute une étude à faire sur l'habitus breton, enfin moi j'dis ça j'dis rien hein.) qui peuvent se résumer en quelques commandements clés à impérativement respecter sous peine de finir malencontreusement à flotter à la surface des eaux croupies du port le plus proche (et c'est qu'yen a un paquet, credidiou).

Mais vu que je suis super sympa même que ta meilleure copine elle fait pas le poids contre moi, je consens donc dans ma graaaande bonté de te communiquer quelques unes de ces règles qui te seront bien utiles si il te passe un jour par la tête l'idée d’aller te bourrer la tronche à coup de Chouchen (là par contre, je te préviens, il va t’en falloir des caisses pour réussir à tituber un peu tellement c’est trop pas fort) :

1) De coca cola à la crêperie jamais tu ne demanderas . Sache que le breton est un être sympathique mais susceptible . A la crêperie, c’est cidre obligatoire pour tout le monde. Mais si vraiment tu peux pas blairer la pomme, tu peux toujours commander un lait ribot (ça c’est pour les courageux qui ont pas peur de boire du lait caillé alors qu’on est loin du p’tit déj) ou vraiment, en dernier recours, du Breizh Cola. Là le breton sera content de voir que tu t’intéresses au patrimoine régional, et avec un peu de chance il te chantera une petite comptine bretonne pour te récompenser, petit chanceux va !


2) Ta combinaison de plongée en cas de sortie à la mer tu n’oublieras pas . Non parce que si il y a bien un océan où on se les caille de tous temps (et je ne parle pas seulement de la météo), c’est bien l’Atlantique.  Au mieux, tu te gèles les miches et tu chopes plein de crampes ; au pire – si il fait beau – tu te tapes une sympathique hypothermie . Donc mesdemoiselles messieurs, on oublie le tout petit petit bikini/le short de surfer hawaïen, et fissa !


3) De nutella sur ta crêpe bretonne tu ne mettras pas. Non parce que si tu as déjoué le piège du coca à la crêperie c’est bieng, mais si tu déjoues en plus le piège de la crêpe recouverte de chocolat dégoulinant, là t’auras tellement la classe qu’on pourrait presque te prendre pour un authentique breton . Parce que la seule et unique vraie crêpe Bretonne (enfin, selon les vieille bigoudennes qui ont tendance à te harceler dans ces cas là  )  , c’est la crêpe AU BEURRE. Ou, à la rigueur pour les gourmands, avec une pincée de sucre. Mais vraiment une toute petite pincée, histoire qu’on ne loupe rien du goût de la pâte à crêpe que tellement elle est bonne que t’en rêve la nuit.


4) Des boules quiès en cas de concert folklorique-bien-de-chez-eux tu prendras. Car si tu tiens à tes délicates petites oreilles, cher lecteur, je te déconseille fortement l’initiation au biniou breton . Si le groupe de musique destiné à animer la fest noz du coin ne comporte que des violons et autres instruments inoffensifs, tu as le droit de shaker ton body autant que tu veux ; mais si y a un biniou/cornemuse/autre arme de destruction massive du même type qui se ramène, bouche toi les oreilles, et si possible de façon discrète (mais si, rappelle toi , ne t’avais je pas dit que le breton est susceptible ?). Au pire, cours le plus vite possible dans le sens opposé à la scène.


5) Etre parisien jamais tu n’avoueras. Mais alors jamais jamais hein . Les bretons, ils sont gentils avec tout le monde, mais ce monde exclut catégoriquement les parisiens, va savoir pourquoi.

Bref les coupaings, ceci est une liste non exhaustive mais carrément indispensable si tu veux mon humble avis de Bretonne de cœur !





Et vive la Bretagne ! ^3^
HELL FUCK YEAH
Mercredi 18 Juin 2008 à 13:14 » vu 497749 fois, [1207 feuilles de salade]
Catégorie : Trucs moins vieux.


Hellow everybody, sorry not to donner you some fraiches news but it's because i'm gonna soon passer the very very famous baccalauréat français and biologie for the very very first time in my life ! Yeehah !

Bref, laissons tomber le franglais et concentrons nous sur les fonctions de l'apologue et la complexité des relations entre phénotype et génotypes . Bonne chance à tous ceux qui vont plancher cette semaine, et pensez à moi vendredi les gens ! ^3^
For those who love rock.
Mardi 03 Juin 2008 à 17:49 » vu 491234 fois, [1042 feuilles de salade]
Catégorie : Trucs moins vieux.



Haha, me revoilà en train de poster ! Et en plus une chanson, c'qui n'est pas bien fréquent par les temps qui courent (en compagnie de Forest)...

Bref, ce texte de chanson a pour origine une grosse blague. De très bons amis à moi viennent de former un groupe de rock garage, répondant au doux nom de The Next Potatoes (c'est beau comme du Baudelaire hein !). Pour m'amuser, je me suis lancé le défi de leur écrire une chanson reprenant ce titre pour le moins saugrenu, et en anglais evidemment pour le rock'n roll style toussa toussa. Et voici donc c'que j'ai pondu !

____________________

You call me a couch potatoe
But eyh, honey, you know i’m so cool
From the head to the toe
I’m so full
Of coolness .

You think i’m a geek
But here you’re the only freak
Keep your smile, you’re not my purpose
Because bitches do not suit well potatoes

Who’ll be the next ?
The religion is expanding
There’ll be just an only ring,
Who’ll be the fucking next ?
The next potatoes ?

No, no, don’t look at me !
You could die of jealousy, honey !
Actually you do not
There’s nothing to quote.

The world is going faster and faster,
It’s driving me crazy,
Feeling so good, what’s the matter ?
Potatoe girls are so lovely .

[refrain]

You have egg on your head,
In the end you’re not so easily led,
So bad for you !
As you’ll never be a potatoe.

Who’ll be the next baby ?
You won’t !
Who’ll be the next dude ?
Maybe your mum will !
The religion is expanding,
It is breathtaking !
Who’ll be the fucking next ?
Everybody want’s to be !
To be The next potatoes !
_____________________________________

Avec un peu de chance, ce texte à la con va me rapporter des millions ! Alors on soutient fissa le p'tit groupe qui monte sur son myspace (www.myspace.com/thenextpotatoes), pour l'instant vide comme un trou noir dans l'hyperespace mais bon, et on oublie surtout pas de se laver les dents avant d'aller au lit !

Bisous les copains ! ^3^
Tous droits d'auteurs réservés - Plagiat interdit
© Salade Blog 2009